Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandingues, Abou Diarra est un joueur de n’goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Fasciné par le blues, le jazz, le reggae… Il explore et cherche des harmoniques hors des gammes traditionnelles en ajoutant des cordes à son instrument, en utilisant son n’goni comme une guitare, une basse, une harpe ou une percussion. Par une fusion entre tradition Wassoulou et une modernité librement inspirée du jazz, du blues et de l’afro funk, Abou Diarra et ses compères du Donko Band aiment à redéfinir les contours d’un univers métissé entre blues et mandingue

Site internet

 

Première partie à 21h : SONJE

Partager